social-apps

Ateliers rencontres : Konbini, France Info, Buzzfeed

Paris Numérique est en veille permanente, à l’affut des nouvelles pratiques dans le domaine du numérique et de la diffusion de l’information.  Aux rencontres régulières avec des startups sont venus s’ajouter trois ateliers éditoriaux au cours de ces dernières semaines.  Les représentants de trois sites web éditeurs de contenus sont venus nous rencontrer afin de nous rapporter leurs expériences et leur vision en termes de diffusion de contenu, leur expertise des réseaux sociaux et leur gestion des autres outils de diffusion.

Dans un univers ou les flux de contenus paraissent illimités comment se démarquer ? Mathieu Marmouget, directeur général de Konbini, Christophe Rauzy, chef des infos de France Info, et Cécile Dehesdin, rédactrice en chef Buzzfeed France, sont venus nous présenter leurs plateformes en et  leur fonctionnement, avant de répondre à nos questions et d’échanger sur leurs expériences.

Que peut-on retenir ?

Il est difficile d’avoir l’exclusivité sur une info ou un contenu, le but n’est plus seulement de faire le buzz une fois avec un sujet unique dont personne n’aura parlé mais plutôt d’apporter une valeur ajoutée avec une approche originale sur un contenu dont tout le monde parle. Que ce soit par le format ou le support choisi.

L’émergence des social news (contenus qui se répandent rapidement sur les réseaux sociaux) demande une veille permanente et beaucoup de réactivité. Il faut savoir les repérer, analyser celles qui entrent dans la ligne éditoriale du site, puis définir les meilleures façons de les rediffuser.

Comprendre les nouveaux besoins et adopter les nouveaux supports

La présence en ligne est cruciale, plus le nombre de contenus partagés sera grand plus il y aura de vues. Mais attention pas n’importe quoi ! Une grande part du travail d’éditeur de contenu est de « prédire » ce qui va être pertinent et qui touchera le plus grand nombre de lecteurs. En second temps, quel format est le plus cohérent selon les sujets. Texte, vidéos, images …  Et enfin quelle plateforme pour quel format ? Une enquête de fond en forme d’article sur le site et relayée sur twitter ? Une vidéo courte seulement diffusée sur Facebook ? Un sujet d’actu suivi sur Snapchat ?

La majorité des vues se font sur les réseaux sociaux, les sites s’avèrent être souvent secondaire.  Des contenus exclusifs aux réseaux sont créés : vidéos courtes, animées en motion design, visuels accrocheurs etc.

Les contenus sont diffusés par les internautes directement : les lecteurs s’intéressent, s’identifient, et relaient à leurs propres réseaux. Est née une nouvelle manière de s’identifier : je suis ce que je partage.

La collaboration au cœur de l’édition

La collaboration entre les différents pôles des éditions a été discutée avec les trois intervenants des ateliers : les prises de décisions sont communes et les propositions de chacun sont favorisées. Tout le monde fait de la veille et partage ce qui semble pertinent. La communication se fait sur messagerie de groupe instantanée comme au sein de Paris Numérique, souvent avec l’outil Slack.

Nous nous réunirons prochainement pour un atelier de restitution, un bilan de ces trois rencontres qui nous permettra d’échanger sur les différents aspects abordés et d’explorer les pistes à mettre en pratique dans notre propre fonctionnement. A suivre !


 

 

 

#event, #inspiration, #projets, Non classé

Laisser un commentaire